Un an après le début de la crise sanitaire, le marché immobilier de Toulouse retrouve ses esprits. Après des années de hausse, les prix marquent le pas. Une opportunité pour les acquéreurs souhaitant s’installer dans la ville rose.

On se calme !

Comme dans toutes les grandes villes de France, Toulouse subit le contrecoup de la pandémie. Après une hausse des prix et un nombre important de transactions durant l’été et jusqu’au début du second confinement dus en partie à des transactions en attente de finalisation, les prix de l'immobilier subissent un recul de 2,2% depuis septembre 2020. Après Paris, Toulouse est la seconde ville à enregistrer un recul qui reste, objectivement, peu important. Le prix du m² est estimé à 3456 euros contre 4615 euros à Bordeaux et 3129 euros à Montpellier. Quasiment une aubaine quand on le compare au prix parisien qui est toujours supérieur à 10 000 euros.

Dans quels quartiers acheter à Toulouse en 2021

Toulouse demeure incontestablement une ville intéressante pour réaliser un investissement locatif ou faire l’achat d’un logement. Encore faut-il choisir le lieu le plus approprié en fonction de ses besoins et de son budget.

Les chalets pour les amoureux du patrimoine

Les splendides façades néo-classiques des immeubles et maisons construits au  XIXe siècle dans le quartier des Chalets attirent les familles toulousaines appréciant la proximité des établissements scolaires réputés, la place de la Comédie et les offres en service de l’hypercentre. Les Chalets, Matabiau ou Amidonniers-Compans sont de beaux endroits pour réaliser un investissement locatif ou vendre à Toulouse. Les acquéreurs à la recherche un bien patrimonial très qualitatif ou d’une toulousaine au lustre d’antan trouveront de belles opportunités.

Saint Cyprien : convivial et chaleureux

S’articulant autour de la place éponyme, Saint Cyprien bordé par la Garonne charme les investisseurs, car il s’est rénové sans perdre son cachet convivial et chaleureux. Proche du cœur historique de la ville, il est desservi par la ligne A de métro et offrent aux jeunes urbains des lieux culturels (Musée des Abattoirs, Théâtre) et la proximité des établissements hospitaliers cotés (CHU Purpan, clinique Sarrus Teinturiers…)

Rangueil : le quartier étudiant et un pied à la campagne

Avec un campus universitaire regroupant plus de 30 000 étudiants, un CHU et des établissements scientifiques majeurs (CNRS, CNES ISAE…), Rangueil déborde d’activité et vit au rythme des entreprises et de la vie universitaire. Les étudiants sont les premiers intéressés par des appartements proches de leur faculté, mais les coteaux verdoyants de Pech-David attirent des familles en quête d’une maison avec jardin et commerces à proximité. La demande sur ce type de biens a augmenté après le premier confinement et Rangueil offre un compromis intéressant et pérenne.

La Croix-Daurade : urbain et zen

Croix-Daurade se caractérise par un h²abitat majoritairement résidentiel et typique. C’est un peu le village dans la ville. Un atout qui influe sur la qualité de vie alors qu’on se trouve seulement à quelques minutes du centre-ville. Accessibles par le métro et le tramway, les maisons sont très convoitées et les biens dans l’immobilier neuf sont recherchés.

En résumé, cette pause du prix au m² à Toulouse permet de trouver le logement idéal dans une ville située à 3 h de Paris par le train et réputée pour son dynamisme, son cadre de vie et la jeunesse de sa population sans pénaliser les vendeurs.

Toulouse dénombre 77 agences immobilières indépendantes membres Interkab. N’hésitez pas à confier votre projet à l’une d’entre elles !  


Partagez l’article