Dans le cadre de votre projet de vente immobilière, le calcul de la surface de votre bien est obligatoire. Pour la majorité des vendeurs, il est difficile de s'y retrouver parmi toutes les mesures permettant d'évaluer la surface d'un logement. Dans certains cas, la réglementation impose le calcul de la surface habitable et dans d'autres cas, celui de la surface loi Carrez. Alors comment s'y retrouver ? On vous en dit plus dans cet article de blog.

 

A quoi correspond la surface de plancher ?

La surface de plancher est une surface « administrative ». Lors de son calcul, elle prend en compte les surfaces des murs et des cloisons. Cependant, les espaces où la hauteur est inférieure à 1m80 sont soustraits de la surface de plancher.

 

Pourquoi utiliser la surface de plancher ?

Calculer cette surface est essentielle pour déterminer :

-          L’autorisation d’urbanisme à obtenir pour son projet immobilier (construction, aménagement ou démolition)

-          S’il sera obligatoire d’avoir recours à un architecte (obligatoire au-delà de 150m² pour une construction non agricole et 800m² pour une construction agricole)

-          La valeur marchande d’un terrain en prévision d’une vente à un promoteur

 

Quelles pièces prendre en compte pour calculer la surface de plancher ?

Toutes les pièces de plus de 1m80 de hauteur, habitables et entièrement closes sont prises en compte dans la surface de plancher.

Rappel : Une pièce est close lorsqu’elle est fermée avec un dispositif fixe ou amovible, du béton, du grillage ou encore par des baies vitrées.

 

Quelles pièces en sont exclues ?

Les pièces exclues du calcul de la surface de plancher sont :

-          Les garages

-          Les caves

-          Les celliers

-          Les combles non aménagées

-          Les locaux techniques

-          Les sous-pentes

-          Les trémies

-          Les coursives extérieures

-          Les balcons

-          Les terrasses ou toiture-terrasse

 

A quoi correspond la surface habitable ?

Comme son nom l’indique, la surface habitable correspond à la surface du logement où il est possible d’y vivre. Elle prend donc en compte la totalité des espaces comme les chambres, le salon, la cuisine, la salle de bains ou encore les combles aménagés.

Elle est le résultat du calcul de la surface au sol à laquelle il faut retirer l'espace occupé par les murs, par les portes et par les escaliers.

La surface habitable est importante ! C’est elle qui est la plus concrète pour les futurs acheteurs. Elle donne une idée précise de la superficie des différents espaces de vie.

Attention : les pièces où la hauteur est inférieure à 1m80 ne sont pas prises en compte.

Pourquoi utiliser la surface habitable ?

Sa mention est obligatoire :

-          pour tout contrat de location de logement loué à vide / à titre de résidence principale

-          dans les petites annonces de location

Pour plus de sécurité, nous vous conseillons de mesurer votre logement par un professionnel ! La législation n'impose pas que le mesurage soit réalisé par un professionnel, mais vous l'aurez compris, cette opération peut s'avérer complexe. Une erreur dans le mesurage peut engager votre responsabilité. Par exemple : si vous indiquez une surface supérieure à la surface réelle, l'acquéreur pourrait vous demander une diminution du prix de vente.


Partagez l’article