Vous avez eu le coup de cœur pour une maison à vendre seulement voilà, elle est à proximité d’un cours d’eau… Il vous faudra donc être vigilant avant de signer le compromis de vente ! En effet, les zones inondables ont pris au dépourvu un grand nombre d’habitants, qui lors de fortes pluies, perdent beaucoup et voient la valeur de leur logement s’effondrer.

Dans cet article, nous vous livrons les informations et les précautions nécessaires afin de vous éviter les mauvaises surprises.

 

A savoir

Qu’est-ce qu’une zone inondable ? Il s'agit d'un espace reconnu comme potentiellement submersible par un cours d'eau ou par la mer. Sachez que 10% des biens immobiliers sont situés en zone inondable, ce qui est un taux assez élevé.

Rassurez-vous, le propriétaire actuel du bien devrait vous informer de l’existence du risque afin que vous achetiez en connaissance de cause. Dans le cas inverse, on parlera de vice caché majeur, qui pourra remettre en cause votre acte de vente.

Avant de signer, le vendeur doit remettre à l’acquéreur un certain nombre de diagnostics, dont l’état des risques naturels qui se nomme ESRIS. Dans celui-ci, vous trouverez si la zone inondable éventuelle est indiquée.

Si vous avez déjà signé et que vous avez des doutes, vous disposez de 10 jours pour vous rétracter. Il vous est possible d’annuler la vente si vous découvrez que le bien se trouve en zone inondable et que vous n'aviez pas été prévenu.

 

Quel type de zone inondable ?

Il est important de savoir que certaines zones inondables possèdent cette appellation de façon préventive. Pour aider les habitants à s’y retrouver, un code couleurs qui mesure les risques a été mis en place. Le voici :

-          Les zones bleues matérialisent un risque moyen

-          Les zones jaune, orange et rouge, représentent une gradation du risque

Vous l’aurez compris, si vous souhaitez acheter en zone inondable, privilégiez une zone bleue. Le risque de sinistre est le moins élevé et la zone n'a peut-être même jamais été touchée par une inondation.

Cette classification des zones inondables peut bien évidemment évoluer au fil du temps en fonction des incidents et des catastrophes naturelles qui se produiront.  

 

 

Assurer une maison en zone inondable ? Que faut-il savoir ? 

Il existe une assurance multirisque habitation qui comprend une garantie catastrophe naturelle. C’est elle qui pourra couvrir les dommages matériels consécutifs à une inondation.

La prime d’assurance de votre contrat multirisque habitation sera calculée en fonction de votre zone d’habitation et des risques rencontrés. Si vous habitez en zone rouge, elle tiendra compte de ce risque aggravé.

 

Gardez à l’esprit que certains assureurs refuseront de contractualiser une couverture pour un logement en zone rouge et s'il ne respecte pas les règles du Plan de prévention des risques d'inondation

 

Acheter un logement en zone inondable est tout de même une prise de risque. A vous d’étudier sérieusement le sujet et rassembler toutes les informations nécessaires avant d’acheter. Sachez en revanche, qu’acheter en zone inondable pourrait vous permettre en contrepartie de bénéficier d’un prix de vente très attractif.

 


Partagez l’article